Les archives secrètes nazies: la technologie extraterrestre au service du Reich partie 1


Nous ouvrons aujourd’hui une série d’articles sur les archives nazies en ma possession.C’est un travail qui ne se terminera jamais,compte tenu de la quantité accumulée.Elles seront parfois accompagnées d’une analyse  pouvant provenir de chercheurs allemands ,de mes correspondants et de moi-même.

Ces archives prouvent que l’édification du parti nazi et l’accession au pouvoir du Führer Adolf Hitler, ne sont pas le fruit du hasard et que tout a été préparé minutieusement par des sociétés secrètes qui se sont regroupées autour de la Société de Thulé (ou Groupe Thulé) et  particulièrement la Société du Vril.

adolph-hitler-e-ses-gc3a9nc3a9raux

En 1919, la Société de Thulé a été fondée en Allemagne par un groupe d’ultra-nationalistes dans le but  de rebâtir la puissance  politique et militaire allemande. De ce groupe
la société Vril a été séparée de l’ensemble lui-même…afin d’atteindre  la solution ciblée : soit développer des technologies de propulsion et de les utiliser pour atteindre une suprématie militaire.

Voici l'appareil  qui aurait été dessiné par Maria Orsic et développé autour d'un moteur à implosion.

À l’été 1922 ,sous les conseils et les plans de la voyante Maria Orsic (ou Orsich) ,la première soucoupe volante fut construite en forme de bateau volant, en utilisant comme
base l’implosion,comme moyen de propulsion. Elle se composait d’ un disque de huit mètres de diamètre, sur la partie centrale était monté un disque parallèle de six mètres et demi
de diamètre ,et comprenant en outre un disque de sept mètres de diamètre supplémentaire. Ces trois disques fonctionnaient par une unité d’entraînement de 2,40 mètres centrée au milieu d’un trou 1,80 m (un trou mesuré avec une extrême précision) . En dessous , courait le corps moyen d’une pointe en forme de cône de la
atteignant le fondement de l’appareil ,servant comme un pendule pour la stabilisation de l’engin. Dans l’état ​​activé, le disque le plus bas et le disque supérieur …tournaient en sens inverse ce qui permettait en premier, de construire un champ électromagnétique tournant.
Après services rendus, ce premier disque volant est tombé dans l’inconnu…et l’oubli. En tout cas ,il servit pendant deux ans à faire de l’expérimentation, avant qu’il fut démonté et
probablement rangé dans les ateliers Augsburger Messerschmidt .

Le disque volant monté  par Maria Orsic en forme de bateau correspond à ce dessin ...récupéré au sous-sol des archives allemandes.

Certes, sortie tout droit  de cette période de rodage la machine volante  VRILTriebwerk  ,toutefois, permit de mettre au point  le Schumann
SM-Levitator »,une invention venant des recommandations de nulle autre personne que Maria Orsic.
Sous la direction du professeur WO Schumann, est né le premier avion expérimental en forme de disque , le fameux  RFZ 1, sur
le site de l’usine aéronautique allemande Arado ,à Brandebourg. Dans sa première et aussi parallèlement…son dernier vol: il s’est élevé verticalement à une hauteur d’environ 60 m, mais a commencé plusieurs minutes de culbutage  et de danse …non contrôlée  dans l’air . L’ajout de la  queue Arado 196 s’est avérée totalement inefficace. C’est avec beaucoup de difficultés que  le pilote Lothar Waiz, a réussi à rapporter le RFZ 1  sur le terrain,  pour ensuite sauter et s’enfuir avant que  le disque volant ait  commencé de se comporter comme une toupie, puis est tombé sur  le sol durement  pour  littéralement se  déchiqueter. Ce fut la fin du   RFZ 1, mais le début  réel des appareils Vril …même avant la fin de 1934 quand  le RFZ 2 a été terminé Il s’agissait d’une  machine  volante Vril  qui se propulsait grâce à  un contrôle des impulsions magnétiques  ». Il correspond à 5m de diamètre et présente les caractéristiques de vol suivantes:
Flou optique des contours de plus en plus de vitesse et les  lumières colorées typiques des ovnis de nos jours. Les lumières émanant des appareils étaient choisies selon le stade d’entraînement  des pilotes :rouge, orange, jaune, vert, blanc, bleu ou violet.
Il a travaillé et il a été en 1941 ont encore un destin remarquable devant lui. et
Bien qu’il ait été pendant la «bataille d’Angleterre» appelée phase de la guerre, lorsque le
les chasseurs classiques allemands ME 109  furent écartés des vols transatlantiques de reconnaissance en raison de leur trop court ,
la Gamme des appareils Vril  s’est révélée inefficace en tant que chasseur  et fut  utilisé comme reconnaissance à longue portée.


HORS TEXTE

*Fin 1941, le RFZ2  était photographié dans Atlantique Sud , comme sur le chemin du  croiseur auxiliaire Atlantis dans les eaux de  l’Antarctique.Cette relation particulière est devenue une preuve embarrassante pour les rationalistes qui cachent souvent ce détail.Aucun livre d’histoire sur la Deuxième Guerre Mondiale n’aborde ce sujet.On appelle cela « du sérieux »…moi j’appelle cela « une déformation de Vérités ». On nous présente seulement ce qui fait l’affaire des politiciens et des professeurs d’histoire.
  La raison pour laquelle il ne pouvait pas être utilisé comme un  appareil combat est : parce que le RFZ 2 en raison de son contrôle de l’impulsion que les changements de direction de 90 °, 45 ° et 22,5 ° qu’il pouvait effectuer. Incroyable!..  sera ce que certains vont penser mais exactement ces rectangulaires changements de vol sont le comportement de  ces soi-disants ovnis de notre époque et sont liés à des  comportement de vol tout à fait typiques que ceux rapportés par les témoins actuels.


Après le succès  fantastique de la petite soucoupe volante  RFZ 2 comme appareil  à longue portée  pour la reconnaissance ,Enrich Himmler et Goering demandèrent à
la Société du Vril  de bâtir un site d’essais privés en Brandebourg. Fin de 1942 ,des améliorations portées à l’appareil  permirent le développement du  disque volant « Vril-1 de  combat« . Il  avait 11,5 mètres de diamètre,c’ était un monoplace et elle était équipé  d’un appareillage mis au point par  Schumann ,un savant membre de la Vril Society!

Était-il le Premier Ovni  allemand ? …Ma réponse est oui!

………………………………………………………………
Le levitator  »et un champ magnétique  pour le contrôle de l’Impulsor

Avec ce nouveau matériel dont l’origine provient de l’ovni écrasé en Forêt Noire,en octobre 1936,le Vril 1 a atteint une vitesse de 2.900 à 12.000
km / h, était en pleins changements de vitesses en vol … en perpendiculairement…avec des virages à effectuer sans que le pilote (ni de près ) ni de loin ne
soit touché.L’habitacle intérieur était indépendant du temps extérieur et avait une Weltallfähigkeit (traduction libre suggérée: l’envergure d’un espace autour d’un pilote qui lui permet d’absorber un choc )! de 100%. Du VRIL 1,on construira
17 véhicules (ou disques volants) et il y avait aussi plusieurs biplaces , équipés d’un dôme de verre variants.
Toujours à cette époque ,entraîné dans un projet distinct, on termina le Vril-7 dont plusieurs disques volants porteront ce nom .C’est sous ce nom aussi que seront
construits plusieurs disques volants avec des moteurs à réaction classiques. C’est sur la base du Vril 1 qu’Andreas Epp lancera la construction du RFZ 7, une combinaison d’un disque en lévitation de vol avec propulseur par réaction. A cela, les groupes de développement Schriever-Habermohl et Miethe- ont travaillé aussi avec l’ingénieur italien Belluzo.

Le RFZ 7 avait un diamètre de 42m, mais qui s’écrasa et se détruisit complètement lors d’un atterrissage au Spitzberg. Toutefois, une réplique du RFZ 7 a été photographié à l’extérieur de Prague tard. En Juillet
1941 , Schriever et Habermohl construisirent un ADAV à propulsion à jets en forme de disque,mais qui avait aussi des lacunes.

« Nous avons développé une nouvelle Elektrogravitations-Flugkreisel »avec, tachyons durs, qui a été un succès ».

Ceci a été suivi par la RFZ 7 T, que Schriever, Habermohl et Belluzo ont construits et qui était aussi pleinement fonctionnel .

Les disques volants V-7 ont été, cependant , une espèce de jouet , comparés aux disques Vril et Haunebu. Encore une fois, la distinction Vril et Haunebu tranche
sensiblement l’une de l’autre. C’était principalement parce que les missiles Vril des avionneurs
ont été réalisés dans leurs œuvres, et les Haunebus dans les chantiers sous-marins. d’où
les Haunebus étaient beaucoup plus stable, mais aussi plus lourd grâce à un système basé sur des lois d’Antigravitation.
Toutefois, le lecteur n’a pas de signification.

 

Dessin représentant l'appareil développé par les ingénieurs Schriever et Habermolt. En dessous ,une photo tirée des archives allemandes qui nous donne un aperçu de l'appareil.

 
Les employés et aussi de nombreux témoins ont rapporté de nombreux faits sur l’avance technologique allemande développée depuis surtout 1936.
Depuis 1938, il y a eu des expéditions organisées
vers l’Antarctique, où le Reich allemand chercha à développer une base secrète sur le territoire de « Nouvelle Souabe » (ou Neue Schwabenland) .
Les rapports de cette période font état de transport massif de machinerie lourde et
d’équipements pour des installations minières à travers dans ce domaine. L’hypothèse selon laquelle les Allemands derrière le développement de disques volants performants (Geschichte ) est , principalement due à des événements et des développements technologiques
pendant le Troisième Reich attribué à:
1 Depuis 1933, le développement du Schnorkel Walter. Le premier V80 (sous-marin expérimental) atteint déjà dès
le premier test ,une vitesse de croisière sous-marine (Unterwassergeschwindigk) de 26 nœuds (50 km / h) et dépassant
ainsi à 9 nœuds le record d’époque d’une vitesse atteinte par un sous-marin …et de loin.
2 A partir de 1943, les Allemands travaillaient à la puissance maximale dans la production de type de sous-marin (UBoot) révolutionnaire,
Malgré que le chaos croissant de la guerre jusqu’en 1945 eut encore augmenté. Beaucoup de bateaux ont disparu
après la guerre, sans aucune action de l’ennemi. Le haut commandement du Reich avait ordonné que la production de sous-marin doit par tous les moyens
être gardé hors de l’effondrement général. Le sort de quelque 100 sous-marins n’a jamais été résolu même après la guerre.Aussi
Les rumeurs les plus folles ont fait le tour ici. Ainsi, par exemple, les nombreux dirigeants nazis auraient gagné l’Amérique du Sud ou Neue Schwabenland avec ces sous-marins. Mais ici, il ne s’agit pas de sous-marins nazis manquants, mais d’Ovni et disques Vril…qui firent leurs apparitions au-dessus de l’Argentine et du Chili.
Après la seconde guerre mondiale, tout était détruit et ce n’était pas le temps de perdre les plans et devis des disques volants Vril etHanebu qui
pourraient être prises par les Américains. parmi eux, des documents et croquis des disques Vril ainsi que d’un V-2 complet
et la documentation appropriée. On sait que, sur la base du V 2,le programme spatial de la NASA a abouti. Mais qui était à l’entraînement
des disques Vril? Pensez-vous que les savants allemands pris au piège n’ont pas marchandé quelques croquis et documents aux militaires des États-Unis? Par conséquent, il était de bonne guerre en 1947 de voir tant d’Ovni et d’observations d’engins inexpliqués,voire paranormaux dans leurs approches au-dessus des États-Unis! Ce sont deux
théories nouvelles (wiedersprüchliche). D’un côté, les OVNIS de
la Société du Vril (alliée à une force extraterrestre) et de l’autre les OVNI …d’origine allemande et ensuite américaine …et aussi soviétique?

Dessin d'artiste représentant l'appareil du crash de Freiburg,en 1936. MariaOrsic aurait reçu le message téléphatique d'un des occupants de l'appareil.

Les allemands ont ramassé un appareil en 1936 sur le sol de la Forêt Noire.Maria Orsic avait été elle-même contactée par un message téléphatique et avait alerté Enrich Himmler au téléphone.Il y aurait eu un seul survivant dans ce crash ovni et les soldats SS ont tout ramassés. La technologie d’entraînement des disques Vril est en fait rien de nouveau( voir
« The Philadelphia Experiment »).

Maria Orsic ,peu importe son origine et le lieu ou elle a fuit le 26 avril 1945,rêvait de fabriquer un engin spatial dont l’énergie provenait du Vril et de la puissance de la pensée humaine.Sa  vision  d’améliorer le monde en libérant l’humanité de la dépendance aux énergies polluantes et fossiles est toute proche de la mienne et elle correspond à la vision de Nicola Tesla .Il ne faut jamais regarder le positionnement politique d’un individu pour dire s’il (ou elle) est bon (ne).

Nicola Tesla est reconnu depuis longtemps comme un pionnier  pour son travail de recherche  sur les énergies en général, mais la plupart de ses inventions  n’ont jamais été développées. Les raisons de cette état de chose sont évidentes. Une source d’énergie qui est pratiquement « inépuisable » ne correspond pas à
notre système économique capitaliste ,basé sur le profit et l’exploitation  des masses. Donc vous ne pouvez pas faire de l’argent avec ce qui est gratuit et à la portée de votre main.

CONCLUSION

 Vous venez de lire mon entrée en matière sur les archives nazies qui vont nous emmener sur un long chemin qui passe par de nombreuses sociétés secrètes,de puissants médiums,des interventions extraterrestres,des explorations  jusqu’aux Pôles,des découvertes scientifiques toujours cachées et censurées par la science rationaliste actuelle,de grands politiciens,des êtres démoniaques et sataniques et l’héritage qu’ils ont laissés aux gouvernants actuels pour leur permettre de consolider le Nouvel Ordre Mondial.

Si Adolf Hitler et les nazis avaient gagnés la guerre en 1945,nous aurions une autre planète avec d’autres divisions géopolitiques,une autre science et une religion nouvelle pour toute l’humanité…soit exactement ce que les  Maîtres Actuels du Monde prévoient pour leur Nouvel Ordre Mondial.Comprendre la valeur de ce travail de traduction  et d’évaluation des événements,c’est prévoir ce qui arrive …maintenant.

Source lien dossier : michelduchaine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *