L’Antichrist, la bête et l’Islam « Islam est les enfants de Satan et diriger par Satan »😈🙏


Nous vivons incontestablement dans les derniers temps ; Jésus revient bientôt et tout concorde pour l’affirmer. Et nous constatons aujourd’hui que l’État Islamique, prônant une religion loin de l’amour et de la paix, part en guerre contre le monde, contre les chrétiens et Israël.

L’État Islamique
En lisant l’Apocalypse au chapitre 13 (versets 7 à 9), on apprend que dans la fin des temps, l’Antichrist aura le pouvoir sur de nombreuses nations :

7 Il lui fut permis de faire la guerre aux saints et de les vaincre. Elle reçut l’autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue et toute nation, 8 et tous les habitants de la terre l’adoreront, tous ceux dont le nom n’a pas été inscrit dans le livre de vie de l’Agneau offert en sacrifice, et ce dès la création du monde.

9 Si quelqu’un a des oreilles, qu’il écoute. 10 Si quelqu’un fait des prisonniers, il sera emmené prisonnier. Si quelqu’un tue par l’épée, il doit être tué par l’épée. C’est ici que sont nécessaires la persévérance et la foi des saints.

Ce sont les versets 1 à 3 du même chapitre de ce livre de la Bible qui nous en apprennent plus sur la situation géopolitique de cette « bête » à qui il fut donné le pouvoir par Satan (le dragon) :

1 Puis je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms blasphématoires.

2 La bête que je vis ressemblait à un léopard; ses pattes étaient comme celles d’un ours et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, son trône et une grande autorité. 3 L’une de ses têtes était comme blessée à mort, mais sa blessure mortelle fut guérie. Remplie d’admiration, la terre entière suivit alors la bête.

Les trois bêtes (le lion, l’ours et le léopard) sont les mêmes que celles citées dans le livre de Daniel au chapitre 7. D’aucuns associent ces trois animaux à l’ancien empire babylonien, l’ancien empire perse, et l’ancien empire hellénistique. Ainsi, selon cette interprétation, la bête viendrait de l’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et d’Asie orientale (Afghanistan, Pakistan…), ce qui correspond étonnamment à des régions actuellement dominées par l’État Islamique ou ayant pour modèle la loi islamique (charia).
Nous lisons qu’après que la blessure de la bête est guérie, toute la terre est étonnée et suit la bête. Le mot grec traduit par « suivre » est Thaumazo qui signifie « admirer » ou « être dans la crainte de ». Ce verset dit ainsi que le monde est dans la crainte de la bête après la guérison de sa blessure à la tête.
Le retour du « sauveur » Mahdi = « ce n’est pas le Messie ni l’antichrist ou fils de la perdition, mais celui protége le fils de la perdition pour séduire les peuples Musulman avec ses mensonge »
De la même façon que les chrétiens attendent le retour de Jésus, tous les musulmans (à l’exception des coranites) attentent le retour de leur sauveur Mahdi. Et de nombreux d’entre eux croient que les derniers temps sont arrivés et que le retour de leur libérateur est proche. Celui-ci règnera sur le monde et nettoiera le monde des infidèles (ceux qui ne pratiquent pas l’Islam).
Ainsi, si l’Antéchrist est Mahdi, il aura le pouvoir politique et spirituel sur tous les musulmans. Ces peuples étant ensemencés dans presque toutes les nations, il aura ainsi le contrôle sur une partie de la population de la plupart des nations.
Avec l’Antéchrist au pouvoir, Il est probable que plusieurs millions de fidèles musulmans se radicalisent. En effet, le Jihad islamique est un ordre explicitement inscrit dans le Coran et tout musulman voulant s’assurer une place au paradis, a l’obligation de faire la guerre sainte, particulièrement quand viendra l’heure du combat final (Sourate 4 : 74, 8:17, 9:29-39…).
En outre, l’islam, avec l’Organisation de la coopération islamique (OCI) qui regroupe 57 États membres, possède la plus grande force de vote à l’ONU ; l’Antéchrist aura certainement une influence très importante au sein l’organisation qui a pour finalité la paix internationale.
666
Dans une grande partie du monde, la finance mondiale pourrait s’effondrer au profit de la finance islamique.
Nous lisons dans l’Apocalypse 13 aux versets 15 à 18 :

15 Elle reçut le pouvoir d’animer l’image de la bête, afin que cette image puisse parler et faire tuer tous ceux qui ne l’adoreraient pas. 16 Elle fit en sorte qu’on impose à tous les hommes, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, une marque sur leur main droite ou sur leur front. 17 Ainsi, personne ne pouvait acheter ni vendre sans avoir la marque, c’est-à-dire le nom de la bête ou le nombre de son nom.

18 Il faut ici de la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence déchiffre le nombre de la bête, car c’est un nombre d’homme. Son nombre est 666.

Le mot « marque » vient du grec chargama qui est un symbole visible de servitude, permettant une identification incontestable, qui pourrait être un foulard sur le front ou encore un brassard (représentant l’étendard noir du jihad ?).

Certains vont plus loin comme le site prophetie-biblique.com qui affirme que ce qui a été traduit par « 666 » n’était pas du grec mais plutôt un symbole soutenant la guerre sainte au nom d’Allah :

Source lien dossier : chretien.news

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *