[UFO] L’affaire de Jean-Claud Pantel


L’affaire que nous évoquons ici a plus de 37 ans. Pour faire court, Jean Claude Pantel (JCP) reçoit des messages (très difficile à comprendre pour le commun des mortels) de « Visiteurs de l’Espace Temps » qu’il enregistre sur cassette audio. Ceci fait désormais l’objet d’un archivage régulier sur le site Jantel.org. Selon ses dires et de nombreux témoins JCP est également l’objet de phénomènes paranormaux notamment de type poltergeist.
Jusqu’à ce jour, malgrès les demandes des « sceptiques » il n’a pas voulu être observé en laboratoire arguant du fait, comme c’est souvant le cas dans ce type de phéomène, que l’important c’était le message, c’est à dire les Textes et qu’il n’avait rien à prouver…
Depuis quelques temps sur le forum des sceptiques du Québec, l’affaire a pris une nouvelle tournure avec l’intervention « à charge » de plusieures personnes ayant cotoyé JCP, l’accusant entre autre de mystification voire de troubles de la personnalité notament avec le fils adoptif du couple Pantel ou encore d’anciens du groupe d’ami de JC Pantel mais pour les partisans de la thèse paranormale dont plusieurs personnes qui cottoient encore JCP, il ne s’agirait là que d’une énième et vaine tentative de déboulonnage du personnage Pantel. Pour eux JCP serait bel et bien toujours en contact avec ces entités. JCP serait en quelque sorte, tel Jésus-Christ, une sorte de messie incompris par son temps…ob_07c1c4cd8224318f97e34a2ce516fa38_om-jim-jpg

Pour ce qui est de la genèse de l’histoire, il nous serait trop long de tout remprendre au commencement, je vous propose si ça vous intéresse de vous reporter à la vidéo de Jimmy Guieu dans son émission «les portes du futur» « L’incroyable aventure de Jean-Claude Pantel et ses contacts avec des êtres venus d’autres, dimensions »… Accrochez vous cette histoire est complètement abracadabrantesque !

Voici donc une synthèse des plus récents témoignages parus sur le forum des sceptiques du Québec.
Nous avons volontairement laissé de côté certains conflits de personnes et essayé d’en retirer un fil conducteur quant à la compréhension de la réalité objective.
A vous de vous faire votre propre opinion ! (Les témoignages ci dessous sont anonymes et sous pseudos)

pant4

“TEMOIGNAGE DE « Enola Gay »

> Il cherche à recentrer le débat sur la personnalité de JCP, son désintéressement, son humanisme.
« Si vous étiez un habile prestidigitateur capable de berner tout le monde pendant 40 ans, votre compagne, vos amis, mille spectateurs de passage (Pendant 40 ans, et ce, tous les jours !), avec des tours de passe-passe effectués entre deux « abracadabra ! », avec un talent pareil (Vu la violence et la rapidité de bien des manifestations), n’essayerez-vous point d’en faire commerce et d’en tirer une fortune ou une gloire internationale, comme David Copperfield qui roule en Ferrari et couche avec des top modèles ?
Ou bien, comme jean-Claude Pantel l’a fait, composeriez-vous des poèmes contre la peine de de mort, la corrida, et pour la paix dans le monde dans votre intimité ? Écririez-vous des chansons en alexandrins (Dont une Comédie musicale) ? Pratiqueriez-vous l’athlétisme (2 ‘ 35  » au 1000 mètres c’est quand même pas mal) ? Couriez-vous des marathons ? Organiseriez-vous des compétitions de course à pied à vos frais – avec de maigres aides de la mairie loin de suffire (Tout en logeant les coureurs et en les nourrissant gratuitement) ? créeriez-vous un club d’athlétisme ou la licence est moins cher qu’ailleurs ? Vous imposeriez-vous une hygiène de vie impeccable sans sortie et sans excès (Lever tous les matins à 6 h, couché avec les poules) tout en la promouvant verbalement aux gens que vous rencontrez comme une base de progression personnelle ? »

> Il cherche également à recentrer sur le contenu des textes reçu par JCP et leurs études. Il apporte également des précisions sur l’accusation de plagiat d’un livre du physicien David Bohme par JCP.
« La polémique douteuse entretenue autour du (pseudo-)plagiat, qu’aurait soi-disant effectué Jean-Claude Pantel, de l’œuvre du physicien David Bohm n’a pas lieu d’être. Je m’explique :
Jean-Claude Pantel a lu « La Plénitude du Temps » au cours des années 90 par le biais de son ami Jean Platania qui le lui fit découvrir. Jean-Claude m’avait révélé alors n’y avoir pas compris grand chose, car l’ouvrage en question pousse très loin le domaine des mathématiques, branche dans laquelle mon ami n’excelle vraiment pas (il n’y comprend rien pour parler simplement).
A partir des années 1997, une des Entités qui parlent à Jean-Claude (Qui parlerait pour les Sceptiques), Zilder pour ne pas la nommer, se mit à lui citer alors des passages entiers du livre de Bohm qu’il avait complètement occultés du fait que les chiffres et autres équations avaient totalement accaparé son attention et contrarié sa lecture.
Le problème est que la personne qui, à l’époque, a retranscrit sur papier les dires de Zilder, a oublié de mentionner le fait que Zilder avait lui même annoncer à Jean-Claude venir citer des passages précis de La Plénitude de L’Univers. Voila d’où est partie la polémique. Sans plus. »

> Il témoigne d’un évènement paranormal vécu en présence de JCP.
« Alors en compagnie de deux musiciens (Dont un qui ne connaissait pas Jean-Claude) et de moi-même, Jean-Claude répétait une séance de chant (Il y a au moins 15 ans).
Or, sur un mur, la matière d’un support contenant une croix de guerre datant du conflit de 14-18 s’est mis soudainement à se consumer au niveau du pourtour de la décoration militaire. On a retrouvé la croix par terre (Qui était à l’origine fondue dans un seul bloc, démembrée en trois morceaux distincts alors que c’est totalement impossible). J’ai retrouvé ce support au fond d’un tiroir. Je l’avais gardé en souvenir. Je ne sais pas si la croix a été égarée depuis mais je connais la personne qui peut-être la possède toujours. Nous verrons bien donc.
Aucune explication à cela (Je ne me rappelle pas si, à l’époque, il n’y avait pas une vitre appliquée sur ce support, ce qui aurait rendue encore plus improbable l’opération).
Mais une chose est sûre, faire ça, à distance, à l’insu de 3 individus, tout en chantant en alexandrins des chansons dont le monde entier se fiche, waouh ! le gars aurait dû vraiment se faire une carrière dans le music hall !
Ps: Libre est à vous de croire que j’ai fabriqué cette pièce à la va-vite cette nuit…Chacun se rassure comme il peut. Le rationalisme peut s’avérer être un des multiples conforts que se fabrique une pensée qui a peur d’être prise à découvert. »

Voici la photo en questionvid1

>Il rappelle les études du scientifique Jean Platania disponible sur le site de JCP à propos des théories transmises par les entités.

>Il donne des explications sur JC Dakis qui était là lors des premiers contact de JCP avec les entités.

>Et enfin prédit que conformément à leur dire, il sera démontré un jour la variabilité de la vitesse de la lumière dans le vide ce qui contredirait la thèse d’Einstein.

« Sur JC Dakis voyant de profession « JC Dakis se servait en même temps de JC Pantel pour ses émissions de radios ésotériques, dans la mesure où seul J-C Pantel semblait être un cas très probant de contacté, et qu’il apparaissait à ses yeux comme le seul vraiment crédible (Guieu ne passait pas toujours bien avec sa monomanie insupportable des gris).
De plus, il commençait à ruminer une jalousie qu’on ne lui soupçonnait pas jusque là, envers Jean-Claude Pantel. Parfois, avec un petit verre de trop dans le nez (Pas grand chose mais bon il ne lui en fallait pas beaucoup manifestement), il allait même jusqu’à nous raconter que lui aussi recevait des Textes d’origine extraterrestres qu’il avait placés en sureté en banque, des révélations fracassantes reçues en état de médiumnité et placées à l’abri, mais qu’ils ressortirait bientôt aux yeux du monde, etc. alors que nous savions tous qu’il « mitonnait » un max… »
JC Dakis est actuellement décédé d’une leucémie foudroyante.

> Enola Gay dresse un portrait peu flatteur de Ssirov qu’il nous serait trop long de reproduire ici.

TEMOIGNAGE DE « ssirov » fils adoptif de JCP et sa femme Lucette
>Il l’a côtoyé très régulièrement et intimement pendant plus de douze ans
>Il dresse un portrait peu flatteur du personnage JCP.

« Pantel faisait souvent ou ses coups en douce, il ne lui fallait parfois que quelques secondes pour le réaliser. Si le coup prenait il subjuguait son entourage qui ne pouvait alors que l’aduler un peu plus en même temps que le dit entourage se disait : « putain avec tous les pouvoirs qui entourent jean claude il vaut mieux se tenir à carreaux car il pourrait nous arriver bien des choses à nous même » Donc le principe était d’accepter sans discuter et d’accréditer en fait le fond et la forme à savoir pantel être exceptionnel.
Si jamais pantel ne réussissait pas son coup il était alors « capté » c’est à dire que toute son attitude changeait autant physique que psychique (yeux hagards, recroquevillé sur lui même, voire dans l’impossibilité de se déplacer si bien que sa compagne le prenait par le bras pour le guider et lui éponger le visage dans le même temps qu’elle rassurait l’entourage (apeuré) en lui disant : « ce n’est rien il va revenir… il est capté ») il pouvait tout aussi bien disparaître sûrement en profitant de quelques secondes d’inattention et revenir en état second (déjà décrit plus haut). Très malin le personnage, très observateur, a l’affut de tout (des conversations, des situations, de l’ambiant comme il disait) ainsi il pouvait tout récupérer et transformer l’observation qu’il avait faite en situation favorable pour son simple et unique profit dans le cadre, bien sûr, de ses inspirations « textualisées ». Et nous pouvons d’ailleurs reparler de cette fameuse disponibilité qu’il obtint pour ne jamais travailler véritablement. Ainsi si vous et nous sommes dans ces obligations existentielles, lui pouvait utiliser tout le temps récupéré à observer, mettre en place et affiner enfin toute ses théories. Qui ne se souvient des nombreux dictionnaires et autres encyclopédies qu’il utilisait pour ne jamais commettre de fautes de langages, de grammaire, de syntaxes, de sens…. la précision, rien que la précision en en devenir un extrémiste. Qui ne se souvient que son entourage se mettait à aimer tout ce que pantel estimait comme qualitatif ainsi l’on voit les proches s’intéresser à Victor Hugo, les poètes maudits, les philosophes grecs, les penseurs tel krisnamurti… on se met à aimer ben hur et la musique du compositeur de ce film et bien sûr théière de jardin, on se met à partager que jésus est bien peu de chose pour accepter que pantel (en erreur de parcours de réamalgame cellulaires) est (par son informationnel) celui qui apporte les réponses (bien sûr sans rien demander en retour). Qui ne se souvient encore des revues scientifiques ou des articles qu’on lui transmettaient car lecteur lui-même ou ses amis dénichaient un article correspondant à une avancée, ou théorie scientifique qui pouvait conforter son travail de collecteur et décortiqueur particulièrement minutieux. Je crois qu’on peut lui accorder l’adage suivant : rien ne se perd, tout se transforme… Une mémoire phénoménale qui lui permettait d’appliquer à lui-même son principe de « recoupement ». Voilà ce qui explique en psychomorphologie son expression physique de « chien battu » et triste (bien sûr il portait toute la misère du monde!!!!!!!!!!!!!!!) non, toujours à l’affut pour ne jamais commettre d’erreur, donc tous ses sens n’étaient dirigés que vers une seule direction, piéger sans jamais être pris en défaut…………… »

« Pantel n’a-t-il point reconnu devant l’une de ses dernières compagnes qu’il avait inventé bien des choses et qu’il « était fou » (dixit vir… s…) se souvient-il qu’il a failli se faire fracasser par un certain f…x après qu’il eut été pris dans le sac des mensonges, des contradictions et de l’obscènité (dixit vir…s…) se souvient-il d’un chat passé dans le micro onde (toujours dixit vir…s…) bien sûr dans une action menée par les vet!!!!!!…………………..Savez-vous qu’une paire de chaussures translatée par les vet se serait retrouvée dans la maison de pantel………..et ces chaussures auraient appartenues à une filette……..disparue (dixit vir…s… vraiment elle ne l’aime pas celui là!)
Peut-on s’interroger aussi, comme le laisse entendre ssirov, au pourquoi du comment du départ des deux compagnes précédentes de pantel. C’est vers là que devrait se tourner les enquêtes futures. Et ces vet justement qui désignent un jour comme intermédiaires un pantel et un dakis, devenant un jantel et un jankis… Les deux amis se brouillent et hop plus de jankis et ne reste plus qu’un jantel-prophète (ah si les tables tournantes pouvaient parler?). Les vet, si perspicaces, se seraient-ils trompés à ce point?
Il y a tant à dire encore. Se pourrait-il que l’enquête commence vraiment? Quarante années pantelienne ne prouvent et ne démontrent rien car le tout petit cercle d’hier et d’aujourd’hui n’était composé que de fragilités et de quelques naïfs et naïves……….  »

>Ssirov se défend des accusations d’Enola Gay selon lesquelles en gros il aurait été ingrat vis à vis de ses parents adoptifs (JCP et Lucette)
« Dire que Lucette et Jean-Claude se sont occupés de moi comme leur enfant est un peu exagéré je trouve. Quelques mois après le décès de ma mère j’ai vécu à ma demande quelques mois chez eux, et en suis reparti me sentant finalement peu apprécié et quelque peu malmené. Il est vrai que mon père est plutôt effacé, n’ayant lui-même jamais eu de père, mais je n’ai jamais manqué de rien, ce qui ne veut pas dire que j’étais gâté, loin de là (il n’en avait pas les moyens de toute façon), et grâce à ma mère j’ai toujours eu conscience de la valeur des choses. »

>Ssirov rappelle les conditions dans lesquelles JCP a reçu une pension d’invalidité.
« Oui Pantel a été reconnu inapte au travail, la première à avoir eu ce droit est Lucette qui disait qu’il l’avait envoyée en première ligne pour ne pas se mouiller, pour voir si ça marche, faisant d’elle la plus jeune retraitée de France. Il lui a emboîté le pas avec Platania, leur ami entraîneur du club d’athlé G.R., et peut-être Dakis mais je ne suis pas sûr.
Je tiens à préciser que je ne crois pas que Platania savait que Pantel était un mystificateur bien qu’il fut depuis longtemps (ou est toujours) très proche de lui, et qu’il a profité comme lui des avantages de cette disponibilité.
Preuve supplémentaire pour dire que Pantel est un grand manipulateur et qu’il ne suffit pas d’être idiot, naïf, fragile ou ayant un ego surdimensionné, il suffit simplement d’avoir une quête existentielle, de désirer la vérité: et les Textes sont là pour cela. Encore une fois Pantel n’est pas un escroc comme les autres, d’où sa dangerosité exceptionnelle.
Donc il touche une pension d’invalité (environ 1500 euros par mois, mais je crois que ce chiffre – 10000 francs à l’époque – tient compte des deux pensions: celle de Lucette et celle de Pantel) et il est astreint à voir un psychiatre non pas tous les mois me semble-t-il mais tous les ans.
Le truc répétaient-ils souvent c’était de dire qu’on entendait des voix, qu’on était victime de phénomènes paranormaux, mais que ce truc aurait été beaucoup plus difficile à réussir aujourd’hui, à l’époque les psychiatres ou la législation était-elle moins scrupuleuse ? »

>Ssirov émet un avis sur la « dangerosité » de JCP
« Quel est donc le danger exactement ? J’ai effectivement hésité à employer le mot « dangerosité exceptionnelle », on pourrait croire à un fou dangereux mais vu certains témoignages on est en droit de se poser la question, c’est vers ces gens là qu’il faut se tourner pour étayer cette thèse; personnellement si j’ai employer cette expression c’est pour montrer que justement il n’est pas facile de s’apercevoir que tout ceci est une fumisterie, ce n’est pas un gourou ni une secte traditionnelle, aisément identifiables, d’où le danger accru d’être pris dans son jeu. Je reconnais justement que c’est quelqu’un de très intelligent, qui a une philosophie et une vision des choses très bien structurées, donc pas simplement un vulgaire escroc qui manipule des imbéciles ou des personnes fragiles. Son coup est très bien monté mais apparemment avec l’accélération des choses depuis une bonne dizaine d’années certains se sont rendus compte de la fraude. »

>Ssirov donne des précisions sur les voix qu’il a entendu (elle sont enregistrés régulièrement sur magnétophone et plus récemment des message apparaîtraient directement sur l’ordinateur de JCP)
« la voix de Karzenstein est sans aucun doute celle de Jean-Claude. C’est en tout cas ce qui m’a sauté aux oreilles la première fois que j’ai entendu ces enregitrements. Cela me paraissait tellement évident que je me suis retenu de rire et d’en faire part à ceux qui étaient présents (Pantel, sa femme et Janot Platania). Plus tard j’en ai fait part à Lucette, sa femme, qui pour le justifier m’a dit que c’était normal car les entités parlaient à travers sa voix. Or ce n’est pas ce que prétend Pantel, ces voix proviennent du vide et émanent directement de ces entités. »

>Il remet en cause les compétences « scientifiques » de Jean Platania pour expliquer les théories relatives aux Textes.

« concernant M. Platania Jean qu’il s’agit effectivement d’une personne existente mais nullement un scientifique (il fait une apparition dans la vidéo de Jimmy Guieu consacrée à M. Pantel). Le qualifier d’ermite voué à l’étude des Textes (25 d’études pour produire quoi ? Quelques rédactions étayant maladroitement les Textes par des lectures de vulgarisation scientifique) est quelque peu extrapolé, il s’agit plutôt d’un vieux garçon à la vie tranquille qui a pu bénéficier comme M. Pantel et ses proches d’une pension d’invalidité (inaptitude au travail). »

>Mais Ssirov émet cependant un doute quant au paranormal sur un évènement qui l’a marqué.
« Je venais d’arriver chez eux, peut-être sans avoir prévenu, Lucette était dans la salle à manger et m’avertis que Jean-Claude est en colère et que je ne devrais pas rester.A environ un mètre de moi il y a au milieu de la table une corbeille en porcelaine que mon père venait d’offrir à Lucette, Pantel se tient au bout de la table, il est peut-être à deux mètres de l’objet. Et j’ai vu cet objet venir se fracasser contre le bar américain en partant dans une direction plutôt vers Jean-Claude. Lucette a immédiatement dit à Jean-Claude de se calmer, et je suis parti presque aussitôt après avoir constaté les dégâts »

Mais le jugement de Ssirov sur JCP semble clair.

« J’ai toujours été quelqu’un d’équilibré psychologiquement et mon caractère indépendant m’a donc sauvé. Je n’ai d’ailleurs pas attendu de quitter le cercle de Pantel pour me poser des questions. Mais j’avais beau m’interroger tout semblait tenir la route pour moi, si bien entendu on accordait sa confiance à ce que disaient Pantel et ses amis. C’est aussi pourquoi Dakis ne m’avait pas prévenu plus tôt car je ne semblais pas en danger, comme il me l’a dit au cours des repas où il nous a révélé la supercherie. Du moins en apparence. Si j’avais fait plus attention je me serais peut-être aperçu de certaines choses, mais non je gobais comme gobent les autres car Pantel est très malin pour tout expliquer et ceux qui savaient se taisaient (Lucette et Dakis, peut-être d’autres). Bref tout ceci pour dire que Pantel n’est pas en mesure que d’attirer les idiots et les personnes fragiles. Il est dans la nature humaine de croire, et bien légitime d’espérer l’incroyable. »

TEMOIGNAGE DE FRANCIS GATTI (Association C.A.S.A.R de recherche en paranormal), habitué du forum des Sceptiques du Québec pour la défense du « cas » Pantel.

>Francis Gatti rappelle ses preuves et reste sur ses positions non sans ajouter quelques détails sur les « tricheries » de JC Pantel, sans toutefois les préciser.

« Je dispose d’un enregistrement téléphonique avec Virginie de 15 minutes où elle m’explique les tricheries de Jean-Claude dans le detail.
Ceci ne fait pas disparaitre pour autant les phenomenes poltergeist du tout debut (au stade lors des entrainements sportifs ) qui sont evoqués dans le premier ouvrage de JCP avec les temoignages des amis dans les K7 de Jimmy GUIEU. (voir ci dessus).

Alors que Virginie etait encore une illustre inconnue pour JCP et ses amis du moment
J’ai enquêté et interwievé les principaux temoins de la premiere heure :il y a concordance parfaite.
J’ai envoyé un enquêteur (Elio FLESIA du CNRS)dans l’immeuble de l’avenue de TOulon pour verifier les histoires d’empreintes de billes et il est d’accord avec moi pour dire que c’est une affaire serieuse.
J’ai interrogé par telephone Alain le Kern qui a vu et touché ces empreintes extraordinaires.Son temoignage me parait sincere.
J’ai parlé au telephone avec BALDIT qui lui aussi confirmes les phenomenes de la premiere heure alors qu’il etait dans le même bureau que JCP a la securité sociale.
J’ai aussi un enregistrement d’un etudiant en medecine qui exerce comme medecin actuellement ; il etait aussi un ami de la premiere heure et confirme les faits poltergeist en question.
Doit-on jeter le bébé avec L’eau du bain?

> Gatti rappelle l’abondant courrier manuscrit avant internet que lui a envoyé Bernard BIDAULT en 1991 : « Il me tenait au courant de ses avatars paranormaux avec JCP (chez lui et chez Pantel ) en presence de temoins fiables
Sans oublier Jimmuy GUIEU avec qui je me suis entretenu tres souvent au telephone au sujet de JCP.Il m’a même envoyé un morceau de la chevaliere en argent * perdue qui etait reapparue comme par enchantement au dopigt de JCP pendant un tournage video. »

> autre extrait de cette lettre : « quand vous voyez un enfant de 12 ans être subitement aspiré dans un souffle et disparaître par l’ouverture d’un soupirail (10 centimetres d’ouverture ou on ne peut passer que la main),que seules les sandalettes du gosse restent par terre sous le soupirail. Qu’une demie heure après la police téléphone qu’elle a retrouvé l’enfant en pleurs, marchant nu pieds sur le bord de l’autoroute … cinquante kilomètres de là. Quand l’enfant dit qu’il habite chez Monsieur Pantel à Auriol et qu’il ne sait pas pourquoi il est sur cette autoroute, imaginez la tête des flics !Mais comme tous les témoignages dans la région passent par la gendarmerie d’Auriol très au courant du dossier, il n’y a jamais de suites ! « 

>Il cite un extrait d’une lettre manuscrite que lui envoyé Bernard Bidault en 1991

« quand vous voyez un enfant de 12 ans être subitement aspiré dans un souffle et disparaître par l’ouverture d’un soupirail (10 centimetres d’ouverture ou on ne peut passer que la main),que seules les sandalettes du gosse restent par terre sous le soupirail. Qu’une demie heure après la police téléphone qu’elle a retrouvé l’enfant en pleurs, marchant nu pieds sur le bord de l’autoroute … cinquante kilomètres de là. Quand l’enfant dit qu’il habite chez Monsieur Pantel à Auriol et qu’il ne sait pas pourquoi il est sur cette autoroute, imaginez la tête des flics !Mais comme tous les témoignages dans la région passent par la gendarmerie d’Auriol très au courant du dossier, il n’y a jamais de suites !  »

>Il rappelle son intérêt pour les phénomènes de type poltergeist et cite « LA DIVINE CONNEXION  » : Lorsque ma fille avait 13 ans elle semblait en colère en permanence ; un soir jetais assis dans la salle a manger quand une assiette vola du comptoir de la cuisine et manqua mon crâne de quelques millimètres » dont Pantel ferait l’objet.

Vous Trouverez les

Source Lien : Dossier N°1

Source Lien : Dossier N°2

Source Lien : Dossier N°3

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *