Lac Windermere


Le monstre du Lac WindermereLac-Windermere

Nessie, le célèbre « Monstre du Loch Ness », aurait-il un frère jumeau, ou plus précisément un cousin vivant dans les eaux du lac Windermere, dans le comté de Cumbrie, au nord de l’Angleterre ? Depuis plusieurs années, des habitants et des touristes auraient en effet aperçu dans ses eaux une mystérieuse silhouette longue d’une dizaine de mètres. Des témoins auraient même filmé la créature en train de se déplacer sous l’eau. Ce court reportage nous emmène à la découverte de « Bownessie », comme l’ont déjà surnommé les habitants de la région.

Situé au nord de l’Angleterre, le lac Windermere, bien connu des vacanciers pour ses paysages de rêve et sa nature sauvage préservée, a tout d’un petit paradis touristique. C’est pourtant beaucoup plus pour son hôte monstrueux que pour son cadre de villégiature idyllique que Windermere fait aujourd’hui parler de lui. Ses eaux profondes abriteraient en effet un animal inconnu… et insaisissable ! Thomas Noblet fut le premier à rencontrer la créature. En 2006, alors qu’il entreprenait la traversée du lac en compagnie d’un ami qui le suivait dans une barque, il fut témoin d’une scène inoubliable. Il raconte :

« Le lac était calme, il n’y avait personne à part quelques canards et nous, puis soudain une énorme vague est passée sous mon corps et m’a soulevé avant de me laisser retomber. J’étais sous le choc. Aucun de nous n’a pu voir ce que c’était, à part ces sillons semblables à ceux d’un bateau. Et puis tout a disparu. »

Ce témoignage fait étrangement écho à ceux concernant Nessie, dans le Loch Ness, que de nombreuses personnes ont déjà décrit sous une forme à peu près semblable : celle d’une longue silhouette serpentine ondulant sous les eaux et provoquant des sillons en se déplaçant.

Thomas Noblet est loin d’être un témoin isolé. Ces cinq dernières années, le monstre de Windermere se serait manifesté à de nombreuses reprises. En 2007, Lynden Adams, un photographe professionnel, réussit à en prendre un cliché qui alimente depuis la polémique entre « pro » et « anti » monstres. Le photographe raconte qu’il a pris ce cliché depuis le rivage, en apercevant une forme immense qui s’éloignait dans une série de remous. Analysées par des spécialistes, ces photographies ont été déclarées vierges de tout trucage numérique. Elles sont cependant prises de trop loin pour montrer autre chose que ce qui ressemble à une grosse masse sombre traversant les eaux du lac Windermere, sans qu’il soit possible de dire avec précision de quoi il s’agit.

Depuis, les témoignages se sont accumulés. En 2009, le caméraman d’une chaine de télévision locale filma des mouvements étranges à la surface du lac. Il crut tout d’abord qu’il s’agissait de remous provoqués par le ferry qui traverse le lac, ferry qui est tiré par des câbles susceptibles d’engendrer ce genre de phénomène. Mais ce dispositif se trouve à plus D’1,5km au nord ! Sur ces images, on aperçoit deux sillages distincts à la surface du lac ; cela voudrait-il dire que Windermere abriterait plus d’un monstre lacustre dans ses eaux ?

Pour le cryptozoologue Jean-Jacques Barloy, cette théorie est tout à fait plausible. En effet, si le lac de Windermere était habité, il faudrait que ce soit par une colonie de plusieurs individus afin que ceux-ci puissent se reproduire, faute de quoi leur espèce finirait par s’éteindre. Les jeunes n’ayant pas encore atteint l’âge de la reproduction, et les vieux ne se reproduisant plus, le cryptozoologue estime cette population à environ une douzaine d’individus.

Le dernier témoignage en date, qui remonte à février 2011, est sans doute le plus extraordinaire de tous ceux enregistrés jusqu’ici. Tom Pickles et sa compagne faisaient du kayak sur le lac lorsqu’ils virent passer près d’eux une silhouette très allongée qu’ils prirent d’abord pour un gros poisson. La photographie qu’ils en ont prise avec un téléphone portable est considérée à ce jour comme la preuve la plus évidente de l’existence de « Bownessie », bien qu’elle soit elle aussi au centre de nombreuses polémiques.

Cette photo nous montre un animal au dos bosselé ondulant verticalement à la surface des eaux du lac. Pour Jean-Jacques Barloy c’est le signe qu’il s’agit d’un mammifère, un poisson ou un reptile auraient en effet produit des ondulations transversales. Le cliché de Tom Pickles corrobore en tout cas les nombreux témoignages de ceux qui ont aperçu « Bownessie » dans le lac Windermere. Depuis, plusieurs expéditions ont été menées pour tenter de localiser la ou les créatures, mais comme leur célèbre cousin du Loch Ness, celles-ci semblent peu pressées de se révéler au public…

Source Lien Dossier : Documystere

Source Lien Dossier : TF1

Source Lien Dossier : mystere-tv

Vidéo Documentaire :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.