??Etats-Unis et la France : CNN, MSNBC, CBS, BFMTV, EuroNews et Frace24 humiliés après une fake news mémorable sur Trump


Titre de l’article de Glenn Greenwald: « Hier les médias américains ont souffert de ce qui est leur plus humiliant fiasco depuis des lustres: ils refusent maintenant toute transparence sur ce qui a pu se passer »

Vendredi fut l’un des jours les plus embarrassants pour les médias américains depuis longtemps. L’inimaginable humiliation a été lancée par CNN, avec MSNBC et CBS qui ont suivi de près. D’innombrables experts, commentateurs et agents se sont joints à la fête tout au long de la journée. En fin de compte, il était clair que plusieurs des plus grands et des plus influents organes d’information du pays avaient diffusé une nouvelle explosive mais complètement fausse à des millions de personnes, tout en refusant d’expliquer comment cela a pu arriver.

Le spectacle a commencé vendredi matin à 11h00 HNE, quand le média le plus prestigieux du monde de l’actu a passé 12 minutes d’affilée en direct à faire monter la sauce sur un reportage pouvant avoir l’effet d’une bombe, qui semblait prouver que WikiLeaks en septembre dernier avait secrètement offert à la campagne Trump, à Donald Trump lui-même, un accès spécial aux courriels du comité du parti démocrate avant qu’ils ne soient publiés sur Internet. Dans la vision de CNN, cela prouverait la collusion entre la famille Trump et WikiLeaks et, plus important encore, entre Trump et la Russie, puisque la communauté américaine du renseignement considère WikiLeaks comme un « bras du renseignement russe », et par conséquent les médias américains aussi.

Toute cette révélation était basée sur un courriel que CNN a fortement sous-entendu avoir obtenu et avoir en sa possession. Le courriel a été envoyé par quelqu’un du nom de « Michael J. Erickson » (quelqu’un dont personne n’avait entendu parler auparavant et que CNN ne pouvait pas identifier) à Donald Trump, Jr., offrant une clé de décryptage et l’accès aux courriels du comité du parti démocrate chargés par Wikileaks. Le courriel était une preuve irréfutable dans l’esprit extrêmement enthousiaste de CNN, parce qu’il était daté du 4 septembre, dix jours avant que WikiLeaks ne commence à promouvoir l’accès à ces courriels en ligne, et prouvait ainsi que la famille Trump se voyait offrir un accès spécial et unique aux archives du comité du parti démocrate: probablement par WikiLeaks et le Kremlin.

Il est impossible de décrire fidèlement avec des mots à quel point CNN croyait tenir un scoop incroyablement dévastateur, donc il va vous falloir constater par vous-même pour voir leur degré d’excitation, leur souffle coupé et leur aplomb affichés car ils ont clairement cru qu’ils portaient un coup quasi-fatal dans cette histoire de collusion Trump/Russie:

Il y avait un seul petit problème avec cette histoire: elle était fondamentalement fausse, de la manière la plus embarrassante possible. Quelques heures après que CNN eut diffusé son histoire, prolongeant le battage médiatique encore et encore et encore, le Washington Post rapportait que CNN s’était trompé sur l’élément-clé de la nouvelle.

Le courriel n’était pas daté du 4 septembre, comme CNN l’a affirmé, mais en fait du 14 septembre, ce qui signifie qu’il a été envoyé après que WikiLeaks avait déjà publié l’accès en ligne aux courriels du comité du parti démocrate. Ainsi, ce n’était pas une sorte d’accès spécial fourni à Trump, « Michael J. Erickson » était juste une personne quelconque qui encourageait la famille Trump à regarder les courriels du comité du parti démocrate publiés par WikiLeaks, que tout le monde connaissait et que Wikileaks avait publiquement promus. En d’autres termes, le courriel était exactement le contraire de ce que CNN disait.

Comment CNN a-t-il pu se retrouver à faire un battage médiatique agressif sur une nouvelle aussi spectaculairement fausse? Ils refusent de le dire. De nombreuses heures après que leur article fut révélé comme étant faux, le journaliste qui l’avait originellement présenté, le journaliste au Congrès Manu Raju, a finalement posté un tweet notant la correction. Le service des relations publiques de CNN a alors allégué que des « sources multiples » avaient fourni à CNN la fausse date. Et Raju continua sur CNN, dans des tons muets, pour noter la correction, affirmant explicitement que « deux sources » lui avaient chacune donné la mauvaise date sur le courriel, tout en précisant aussi que CNN n’avait même pas vu le courriel, mais seulement des sources décrivant son contenu présumé:

Tout cela amène à poser la question criante, évidente et critique – une question que CNN refuse d’aborder: comment des « sources multiples » ont-elles pu toutes mal lire la date du document, exactement de la même façon et avec la même conclusion, et comment ont-ils fourni ces fausses informations à CNN?

Il est, bien sûr, tout à fait plausible qu’une source puisse, de façon innocente, mal interpréter une date sur un document. Mais comment pourrait-il être plausible que des sources multiples puissent toutes interpréter la date de la même manière, innocemment et de bonne foi, cela conduisant à un coup de tonnerre dans l’affaire de la collusion Trump/Russie/WikiLeaks? C’est la question cruciale à laquelle CNN refuse tout simplement de répondre. Autrement dit, CNN refuse d’apporter le minimum de transparence pour permettre au public de comprendre ce qui s’est passé ici.

POURQUOI CELA EST-IL CRUCIAL? Pour beaucoup de raisons importantes:
(…)

Source lien dossier : nouvelordremondial

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.