Envoyé spécial: les adeptes du soupçon (MAJ)


les adeptes du soupçonMAJ 12/01: Réponse de Panamza suite au reportage de France 2. Envoyé spécial : le double mensonge. S’il y en a eu deux, il y en a eu probablement d’autres…

08/01/16 Voici donc le reportage pour lequel j’avais été contacté il y a quelques mois par un journaliste de l’émission Envoyé Spécial et que j’avais refusé car je savais pertinemment ce qui allait en ressortir…et je ne me suis pas trompé. Les ficelles sont un peu moins grosses que celles employées par Canal plus mais ça ne se joue pas à grand chose. On appréciera le manière dont les vidéos du débrancheur sont réduites. Pour la rédaction de France 2, évoquer le rôle des Rockefeller et Rothschild dans le financement d’Hitler ne peut  être, bien évidemment, qu’une forme d’antisémitisme primaire. Ils font appel à un sociologue pour nous expliquer que tout ceci est une vue de l’esprit et qu’un peut aussi trouver « des gens qui ont les yeux noirs, des gens qui on plus deux mètres ou de petite taille » qui ont pu financer Hitler et ainsi « on peut écrire l’histoire qui nous plait. » Ben voyons.

 Ces brave hommes étaient donc des citoyens lambda qui n’ont rien à se reprocher et qui se sont contentés de faire du business. Circulez, y a rien à voir.

On passe ensuite à un court de décryptage des théories du complot auprès d’une classe de terminales ou le professeur montre un photomontage ridicule qui a circulé sur le net prétendant que l’on retrouverait les mêmes acteurs de crises sur différentes scènes de fusillades. Ce type d’intox est naturellement du pain bénit pour tenter de jeter l’opprobre sur les théories du complot: si l’une ou l’autre est fausse, elles le sont toutes, CQFD. Sur ce point, je dois dire qu’une éducation des jeunes à la vérification des informations n’est pas une mauvaise idée car on trouve effectivement de tout sur Internet et les canulars sont en augmentation.
Une fois encore, les journalistes n’ont rien trouvé de mieux que de faire appel à l’usuel expert autoproclamé en théories du complot, Rudy Reichstadt de Conspiracy Watch, qui avait déjà été épinglé en 2014 pour sa partialité dans le traitement du conflit ukrainien (à noter qu’une récente étude vient contredire l’article de Conspiracy Watch sur le massacre des snipers du Maidan et confirmer l’analyse des chercheurs de vérité). Ce proche de la mouvance néo-conservatrice continue néanmoins à être considéré comme une référence dans le domaine du « débunkage de complotiste » puisqu’il est cité par tous les médias qui traitent du sujet, y compris récemment par Le Figaro qui a publié trois articles à charge…le même jour.
Puis vient un focus sur le cercle des volontaires et le site Panamza qui a publié un droit de réponse suite au reportage. Les journalistes n’ont pas hésité à publier des informations confidentielles sur sa vie privée, notamment ses évaluations à l’école de journalisme.
Le reportage s’intéresse également au parcours de Thierry Meyssan qui a tenu lui aussi a réagir suite à la diffusion du reportage.
Envoyé Spécial remet plus tard en doute le fait que la guerre en Syrie ait des origines qui remonteraient au moins à 2001. Je renverrais les lecteurs vers les déclarations du général Clark qui ne sont pas équivoques sur la question ainsi que les câbles Wikileaks qui montrent bien que c’est un fait avéré. La révolution citoyenne syrienne « sortie de nulle part » est un mythe que les médias s’évertuent à entretenir.

La vidéo du reportage est consultable ici.

Lien connexes:

La voix de la Russie démonte un bidonnage France 2

Canal + nous dévoile le complot illuminati…ou presque

Source lien dossier : fawkes-news

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *