Tuerie de Floride: une fois encore, elle a eu lieu pendant un exercice et les témoins parlent de 2 à 3 tireurs et non d’un tireur isolé


La tuerie a eu lieu pendant un exercice
 
Un exercice incendie était en cours et il était également évoqué par les étudiants qu’un exercice impliquant un tireur soit effectué sans prévenir…
 
« Nous avions des rumeurs circulant à l’école que la police ferait un faux code rouge avec de fausses armes, non réel, mais semblant réel et je pensais au début que ce n’était pas réel et que c’était juste des exercices jusqu’à ce que je vois mon professeur mort sur le sol. »

Plusieurs témoins parlent de plusieurs tireurs

« C’était assez terrifiant parce qu’ils nous imposaient des exercices – nous pensions que c’était un exercice mais ce n’était pas le cas et nous avons commencé à entendre des coups de feu », a raconté une autre étudiante à KPRC 2 peu après la fusillade.

Elle affirme également qu’il y avait « trois tireurs » et a décrit l’un d’eux comme « un autre jeune » (donc pas le suspect, Nikolas Cruz) et a fait un geste comme si la personne portait une veste et un masque.

Cette étudiante affirme carrément qu’elle parlait avec le suspect Nikolas Cruz pendant qu’on entendait des coups de feu. Il était avec les autres alors que les coups de feu provenaient de l’autre côté du bâtiment. Elle est donc catégorique: il y avait au moins 2 tireurs.
Les services secrets seraient venus quelques semaines avant dans l’école…pour changer les protocoles de sécurité.

 Un proche du tireur avait alerté le mois dernier le FBI, qui admet ne pas avoir enquêté

«  »La procédure en vigueur n’a pas été respectée ». La police fédérale américaine a reconnu ce vendredi 16 février ne pas avoir pris les mesures qui s’imposaient après avoir été avertie en janvier de la dangerosité potentielle de Nikolaus Cruz, l’homme qui a tué mercredi 17 personnes dans un lycée de Floride.
 
Le FBI a précisé avoir reçu un appel d’un proche de Nikolas Cruz, qui a décrit le comportement déviant du jeune homme de 19 ans et son intention de tuer des personnes, y compris dans un établissement scolaire.
 
Cette information « aurait dû être traitée comme une menace potentielle » et « aurait dû être communiquée au bureau du FBI de Miami, qui se serait chargé des investigations nécessaires », a ajouté le FBI dans un communiqué. À l’inverse, il n’y a pas eu de remontée de l’information donc pas d’enquête menée, a admis la police fédérale »
 
Le suspect a aussi averti sur les réseaux sociaux qu’il allait faire une tuerie dans une école. Il a écrit par exemple: « Je veux tirer sur les gens avec mon AR-15 »  et  « Je vais être un tueur professionnel dans une école ».
 
Le suspect affirme qu’il a agit sous l’influence de démons
Malgré les témoignages contradictoires, le suspect Nikolas Cruz a avoué les faits. Il affirme avoir agit sous l’impulsion de voix démoniaques.
 
Il a déclaré aux enquêteurs que des voix dans sa tête lui avaient donné des instructions sur la façon de mener l’attaque.
Cet article ne prétend pas que la tuerie n’a pas eu lieu. Il met simplement en avant certains témoignages qui soulèvent des questions sur la version officielle de cet évènement.

Pourquoi d’autres tireurs ont été aperçus/entendus alors que la thèse du tireur isolé a été retenue par les autorités? Comme se fait-il que le suspect avoue les faits alors qu’il était en train de parler avec une autre personne pendant que des tirs résonnaient dans le bâtiment?

Source lien dossier : fawkes-news

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *